Joseph Saint-Charles, portraitiste et artiste peintre. (1868-1956)

St-charles A
Joseph Saint-Charles est un portraitiste et un peintre canadien reconnu par ses pairs mais méconnu du grand public. Il naît à Montréal le 9 juin 1868. Il est le fils de Bénoni Saint-Charles et de Césarie Poupart. Il se marie le 14 février 1905 à Marie-Anna Cheval dit Saint-Jacques. Il décède à Montréal le 26 octobre 1956.

Joseph St-Charles dès l’âge de 16 ans entreprend ses études artistiques. De 1884 à 1888, il suit des cours : à l’atelier d’Édouard Meloche à Montréal; à l’École des beaux-arts de Montréal; de dessin et de peinture de l’abbé Joseph Chabert; et par après quitte pour l’Europe pour se perfectionner. En 1988, il est inscrit à l’École nationale et spéciale des beaux-arts à Paris où il assiste aux ateliers de Jean-Léon Gérôme, peintre, sculpteur et membre de l’Académie des beaux-arts. En 1889, il est admis à l’académie St-Julian, sous la direction de Jules Lefebvre, Benjamin Constant et Joseph Blanc, et à l’académie Colarossi. L’année suivante (1890) il est admis à l’École nationale des beaux-arts à Paris où il se mérite en 1891 la médaille d’argent pour « figure dessiner d’après nature » et la médaille d’or au concours pour les élèves du cours supérieur de dessin; et une dernière récompense en 1894, soit la médaille d’argent pour « figure dessinée d’après l’antique».

St-charles B

Il revient au Canada en 1894, mais ce n’est qu’un cours séjour puisqu’il repart pour l’Europe en 1896 où il y séjournera à Paris et à Rome pendant deux ans. Il revient définitivement au Canada en 1898 et s’installe à Montréal, où il se consacre à l’enseignement et à son art. Il devient professeur de dessin en 1898 pour le Conseil des arts et manufactures de la province de Québec, professeur à l’université de Montréal de 1910 à1925; et 1925 à 1942 professeur à l’École des beaux-arts de Montréal.

En 1903, il reçoit une commande pour huit (8) tableaux de Toussaint-Xénophon Renaud responsable de la décoration de la nouvelle église de Ste-Angélique à Papineauville. Les tableaux qu’il peint pour l’église comprennent les quatre (4) évangélistes ainsi que les tableaux ’’Le Père éternel’’ situé dans la voûte; ‘’Marie et Joseph’’ aux autels latéraux et finalement ‘’Jésus au jardin des oliviers’’, au-dessus de l’autel central (maître).

Ses œuvres religieuses les plus connues sont : trois (3) grands tableaux qu’il peint en 1890 pour la chapelle du Sacré-Cœur de l’église Notre-Dame de Montréal; la décoration de l’église Saint-Joseph, Cohoes (N.Y.) en 1904; et en 1905, il peint ‘’ La Présentation de la Vierge au Temple’’ dans la chapelle du Grand Séminaire de Montréal.

Joseph St-Charles n’est pas exclusivement un peintre religieux, son œuvre est diversifiée et comprend des portraits de notables et de leur famille de son époque, telles que des personnalités artistiques, politiques, des gens d’affaires, etc. ainsi que d’innombrable toiles de paysage de différentes régions du Québec.

Venez connaître un peu plus cet artiste peintre prolifique de grand talent, mais méconnu, qui a laissé ses marques de noblesse dans les huit (8) tableaux qu’il a peint pour l’église Ste-Angélique de Papineauville, ainsi que douze (12) reproductions de quelques-unes de ses toiles.

On vous attend à l’église Ste-Angélique de Papineauville, lors du Rendez-vous des Arts du 23 au 25 août 2019.

À bientôt!